Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par J'ai un probleme

Magazine

samedi 08 novembre 2008

Des clichés yéyés pleins de liberté
Merci à cannelle d'avoir trouvée cette article
























Cliché de Jean Marie Périer, le photographe des Yéyés !

Sylvie Vartan et Sheila en Bécassine, en décembre 1967. Un des clichés commentés par Jean-Marie Périer lui-même dans le programme court Mes années 60, sur France 5. : Jean-Marie Périer


Depuis le 20 octobre, le photographe Jean-Marie Périer replonge dans ses souvenirs de Salut les copains sur France 5. Une époque où les stars ne jouaient pas les mijaurées.

Sur vos clichés, on peut voir Sylvie Vartan et Sheila déguisées en Bécassine, Jacques Dutronc harnaché dans une épaisse armure... Peu d'artistes accepteraient de telles mises en scène aujourd'hui. Qu'est-ce qui a changé ?

Tout. À l'époque, il y avait une chaîne de télévision, trois stations de radio et un seul journal pour les mômes, Salut les copains, qui tirait à 1,5 million d'exemplaires. Les artistes n'avaient pas de problèmes d'image car ils ne savaient même pas qu'ils en avaient une. Nous avions à peu près le même âge : eux 17-18, moi 22 ans. Ces photos, ce n'était pas sérieux, on s'amusait. Aujourd'hui, il y a une telle multiplication des médias que les artistes sont obligés de se protéger. Ce qui est problématique, c'est que c'est devenu une machine à pognon.

Comment s'organisaient les prises de vues ? Y avait-il des arrangements financiers ?

Aucun ! En plus, je n'avais aucune limite, ni de moyens ni de créativité. Des équipes construisaient les décors, fabriquaient les costumes. Il n'y avait pas d'intermédiaires. J'appelais directement les artistes et pouvais leur proposer, par exemple, de les emmener en Inde le lendemain. J'ai pratiquement fait le tour du monde grâce à Salut les copains. Parfois, certains m'appelaient pour être dans le journal, comme les Beatles. En douze ans, aucun ne m'a demandé de voir les clichés avant qu'ils ne soient publiés.

Y a-t-il encore des célébrités qui ne contrôlent pas totalement leur image ?

Oui... Oh ! pas beaucoup. Moi, j'ai une situation un peu privilégiée. En tant qu'ancien photographe, en train de virer icône (rire), ils n'osent pas me dire non. Mais je ne pourrais pas mettre Sheila et Sylvie Vartan en Bécassine... Quoique. Il y a trois ans, lors d'une interview croisée pour L'Express, j'ai réussi à les photographier avec Françoise Hardy, toutes les trois au plumard. Ce que je ne comprends pas, ce sont les jeunes de 20 ans qui ont peur qu'on écorne leur image. Il y en a qui veulent voir toutes les photos et te disent : « il faut me retoucher là et là. »

Recueilli par

Florence Le Méhauté



Mes années 60, du lundi au vendredi à 17h25 et autour de 22h30 (17h39 et 20h35 le dimanche) sur France 5, jusqu'au 19 décembre. Un livre rétrospective (Jean-Marie Périer, Chêne) est paru le 3 novembre. Jean-Marie Périer le dédicacera le 12 novembre à la Fnac de Nantes

Commenter cet article

cannelle 09/11/2008 11:16

Quelle belle époque...cette époque où nos yéyés qui avait un succès fou se prêtaient aux jeux de Jean-Marie Perrier pour les photos, ou de Maritie et Gilbert Carpentier pour les variétés en se déguisant et en s'amusant sans se préoccuper de leur image, de l'argent...Ces temps là ont bien changé...Merci SvSheila, elles sont marrantes Sylvie et Sheila en Becassine