Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Te tuer d'amour

Sylvie Vartan fait sa "revue de mode"

 

A partir du 16 octobre, le musée parisien de la mode consacre une exposition aux tenues de Sylvie Vartan, de ses débuts à aujourd'hui. Sixties en diable, mais pas seulement. (14 octobre 2004)

 

"Ces robes, j'ai tremblé et transpiré dedans", a-t-elle dit. C'est dire si elles sont cultes… Du 16 octobre au 27 février, Sylvie Vartan verra ses vêtements de scène ou de ville exposés au musée Galliéra à Paris. Parfait pour se replonger dans l'esprit pétulant des sixties.Outre les quelques 80 tenues qui portent la marque des plus grands couturiers, on pourra en effet y admirer aussi des projections de films, photos, affiches, pochettes

 
© Karin Maucotel/Paris-Musées. Robe Réal en mousseline de soie (1963)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de disque et couvertures de magazine à la gloire de Sylvie…Car la chanteuse favorite des yé-yé est une icône de la mode tout autant que de la musique. Au point qu'elle dirigea même quelques années sa propre griffe de haute couture.

Toujours en parfait accord avec les tendances de l'année, de multiples fois en couverture des magazines "Elle" ou "Vogue", Sylvie Vartan a traversé le temps de 1961 à nos jours avec un goût extrêmement sûr. Début des années 60 : en même temps que ses premiers succès musicaux, elle est mannequin pour les rubriques mode de différents journaux et porte notamment du Chanel. 1965 : c'est l'année de son mariage avec Johnny, et aussi la période de ses amours avec la maison Réal qui créera la robe bleue de son premier passage à l'Olympia.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 © Karin Maucotel / Paris-Musées.Combinaison Yves Saint-Laurent en daim et strass (Olympia 1970)

 

 

 

 

 

C'est également cette année-là qu'elle portera un ensemble-pantalon d'Yves Saint-Laurent qui fera scandale -" on dirait un pyjama", s'exclament les journaux. 1970 : c'est aussi YSL qui signe la tenue très pop de son retour à l'Olympia, une robe noire brodée de grandes étoiles pailletées. 1971 : elle découvre Dior, notamment avec ses fameuses robes noires à grand col blanc façon "colombine", qu'elle arborera dans de nombreuses occasions pendant plus de dix ans.

Entre YSL et Dior, son cœur balancera pendant de nombreuses années… Pendant ce temps ses tenues de scène, lamées, pailletées, fendues, se font toujours plus extravagantes. Années 1980 : elle sait abandonner un temps ses robes pop et ses talons pour s'adapter au jean, aux baskets et au velours qui sont de mode à cette époque. Ses nouvelles amours s'appellent Thierry Mugler, Armani… En 1990, c'est le tour de Jean-Paul Gaultier.

Et cette valse de costumes et d'apparences continue jusqu'à aujourd'hui.Le 15 août dernier, Sylvie Vartan a fêté ses 60 ans avec une actualité chargée : la sortie d'un grand best of, la récente parution de son autobiographie et un nouveau spectacle. Sans compter donc cette exposition au musée de la mode. "Je ne suis pas une fashion-victim", a-t-elle pourtant déclaré récemment dans la presse. Victime, certainement pas. Fashion, en revanche, difficile de le nier !

En savoir plus
Exposition du 16/10 au 27/02, au musée Galliéra.
Adresse : 10, avenue Pierre Ier de Serbie, 75 116 Paris.Ouvert tous les jours, sauf lundi et jours fériés, de 10h00 à 18h00. Entrée de 4 à 8 €.
Tous les renseignements sur le site du musée : www.paris.fr/musees/musee_galliera

Commenter cet article