Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Te tuer d'amour

Sheila intime

Juste comme ça

 

Paris 

28/12/2006 - 

Sheila sans paillettes, Sheila unplugged, Sheila au cabaret : au Cabaret Sauvage plus précisément, où elle s'est installée pour une dizaine de jours pour un spectacle en petite formation, au moment où sort enfin son intégrale en 18 CDs, Juste comme ça.

"Je ne vais pas vous dire ce que je vais chanter, sinon il n’y aura plus de surprise. 70% des chansons de ce spectacle n’ont jamais été faites sur scène. Plein de chansons, même des incontournables, n’avaient jamais été reprises parce qu’on fait toujours Vous les copains. Il y a même des chansons de la période disco qu’on n’avait jamais faites en spectacle." Sheila sait piquer la curiosité. Mais elle n’en dira guère plus : les privilégiés qui peuvent la voir pendant une dizaine de jours au Cabaret Sauvage, dans le Parc de la Villette à Paris, n’arriveront pas au spectacle avec la set list en poche : "Je pense que les fans, les vrais, les purs, les durs, vont avoir de joyeuses surprises. C’est travaillé différemment, c’est un peu plus musical. Toutes les chansons que l’on fait sont revues et corrigées, même celles qui sont incontournables. Ceux qui connaissent bien mon répertoire vont les connaître par cœur, ceux qui ne le connaissent pas bien vont redécouvrir des chansons qu’on a peut-être tout bonnement oubliées. Ce n’est pas le genre C’est ma première surprise-party, mais des chansons connues il y a longtemps qui sont réarrangées pour devenir des chansons d’aujourd’hui." Et euh… lesquelles ? Motus.

Il y a deux guitares, un clavier et un batteur sur scène avec elle. Elle insiste : "Pas de danseur. J’ai l’habitude d’avoir des grands spectacles avec beaucoup de mondece que j’adore et que je referai peut-être, je n’en sais rien. Là, nous ne sommes que cinq sur scène, un truc dépouillé où tout est important. Et, je vous préviens, les gens ne vont pas s’endormir dans leur fauteuil. " Ils ont répété, enfermés dans une grande maison à Vervins, dans l’Aisne : "Un système pas très français : on vit ensemble et on travaille toute la journée."

Intégrale

L’idée du spectacle est venue du vaste chantier de son intégrale, Juste comme ça, parue il y a quelques semaines : 366 chansons en dix-huit CDs avec un gros livret illustré. Mais un certain nombre de ses anciens albums sont ressortis, séparément, tout au long de l’année. Avec chacun, une chanson en bonus, réenregistrée récemment dans des arrangements acoustiques très dépouillés. Neuf chansons rares exhumées, qu’elle n’avait pas chantées depuis leur premier enregistrement, il y a parfois quarante ans. Avec Yves Martin, son mari et producteur, elle a décidé de ce spectacle au début de l’été dernier. "Ce n’était pas planifié. Ce qui arrive, on le prend comme un cadeau."

 


 

Après le Cabaret Sauvage, elle commencera à chanter en province ce répertoire dès le mois de février. "Ce qui est génial, c’est que l’année prochaine je tourne avec deux spectacles : un show avec des danseurs et ce spectacle unplugged. Si on peut faire huit mois de tournée sur douze, ce serait avec le plus grand plaisir. Ce qu’il faut juste me souhaiter, c’est une bonne santé."

Quarante-quatre ans après ses débuts, elle aime l’idée de n’être pas en place : "Quand on regarde ma carrière, on se rend compte que j’ai toujours pris des risques, que je me suis toujours remise en question. Ma chance est d’être entourée de gens qui ont des idées et qui m’emmènent sur des chemins complètement inattendus."

Evidemment, elle a écouté son intégrale en entier, et notamment la centaine de chansons qui n’avaient jamais été rééditées en CD. "Il y a plein de choses que j’avais oubliées. C’est comme ça qu’on a retrouvé des choses qui méritaient d’être revues et corrigées. Une carrière c’est ça : des chansons que les gens ont retenues dans leur mémoire, même s’ils ne les écoutent plus ; que même s’ils sont passés à autre chose, ils rigolent, ils sourient et rechantent quand ils entendent de vieilles chansons. Ce que je trouve génial, c’est que c’est leur enfance, leur adolescence, que ces chansons sont liées à des moments de leur vie. Bons ou mauvais souvenirs, ces chansons évoquent toutes quelque chose. On n’est pas beaucoup à pouvoir dire ça."

Et n’y a-t-il pas quelques chansons un peu – comment dire ? – contestables ? "Il y a des choses qui ont un peu plus mal vieilli que d’autres. Mais c’est ce qui se faisait en ce temps-là. Il ne faut pas comparer avec la musique d’aujourd’hui, il faut les laisser dans leur élément, avec ce qu’elles représentaient."

Sheila Juste comme ça coffret de 18 CDs (Warner Music France) 2006
En concert au Cabaret Sauvage à Paris jusqu'au 30 décembre.

Commenter cet article