Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Svsheila

Spécial Hommage France Gall et Michel Berger : Une vie ponctué de drames...

 

 

 


 

1973 - Rencontre avec Michel Berger



 

 


 

 

 

Mariage 22 juin 1976

Source : http://francegall.canalblog.com/

 

Comme un cadeau prénuptial, Michel Berger consacre son Numéro 1, diffusé le 22 mai 1976 sur la Une, à l'écriture d'une comédie musicale, Émilie ou La Petite Sirène 76, inspirée du célèbre conte d'Hans Christian Andersen et dont l'héroïne est, bien sûr, France Gall. Il en restera un joli duo du couple, succès de l'été : Ça balance pas mal à Paris.

Les deux artistes se marient exactement un mois après, à la mairie du 16e arrondissement de Paris, le 22 juin 1976.

 

 

Par cette alliance, France Gall devient la belle-fille du professeur Jean Hamburger, membre de l'Académie française, et de la pianiste Annette Haas.

 

 


 

 

2 avril 1981 : Naissance de Raphaël Michel

Source : http://francegall.canalblog.com/

 

Le 2 avril 1981 naît Raphaël Michel à Boulogne-Billancourt qui vient parfaire le bonheur déjà grand de France et de Michel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Le 14 novembre 1978 - Naissance de Pauline Isabelle

Source : http://francegall.canalblog.com/

Le 14 novembre 1978 naît Pauline Isabelle Hamburger à la clinique de Neuilly sur seine. Après avoir renouée avec la scène en début d'année la voici comblée par l'arrivée de ce qu'elle désirait le plus au monde, son bébé.
Ce bébé est la joie, l'amour, la lumière de ses parents, enfants victime de bronchiolites à répétitions, ils apprendront en 1981 au moment de la naissance de son petit frère Raphaël que Pauline est atteinte de micoviscidose. Michel Berger n'aura dès lors de cesse de trouver un traitement pour sauver sa fille.

 

 

France et sa fille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

France et sa fille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel et sa fille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Disparition de Michel Berger

 

France Gall prendra du recul et enregistrera peu pendant les années qui suivront. Elle ne consentira à reprendre le chemin des studios qu'à condition d'enregistrer un album avec Berger. Elle s'investira comme jamais dans cette création à deux voix, pas tout à fait un duo : ce Double Jeu surprendra en 1992.

 

Gall et Berger annoncent une série de concerts dans diverses salles parisiennes comme La Cigale et Bercy. Le projet est interrompu par la disparition brutale de l'auteur-compositeur-interprète, mort d'une crise cardiaque foudroyante, le 2 août 1992.

 

Marquée par cette disparition, par de sérieux problèmes de santé et par le décès de l'aînée de leurs enfants en 1997 de la mucoviscidose, France Gall, si elle a fait depuis de nouvelles apparitions sur la scène musicale (Bercy 1993, Pleyel 1994, Olympia 1996), n'a jamais retrouvé l'élan qui semblait être le sien du vivant de son mari.

 

Création familiale et musicale

 

 

Comme un cadeau prénuptial, Michel Berger consacre son Numéro 1, diffusé le 22 mai 1976 sur TF1, à l'écriture d'une comédie musicale, Émilie ou La Petite Sirène 76, inspirée du célèbre conte d'Hans Christian Andersen et dont l'héroïne est, bien sûr, France Gall. Il en restera un joli duo du couple, succès de l'été : Ça balance pas mal à Paris. Les deux artistes se marient exactement un mois après, à la mairie du 16e arrondissement de Paris, le 22 juin 1976. Par cette alliance, France Gall devient la belle-fille du professeur Jean Hamburger, membre de l'Académie française, et de la pianiste Annette Haas. De cette union naîtront deux enfants : Pauline Isabelle (Neuilly-sur-Seine, 14 novembre 1978 - Paris, 15 décembre 1997) et Raphaël Michel (Boulogne-Billancourt, 2 avril 1981). Gall partage avec Berger ses années de travail et une vie familiale qu'elle privilégie. Sous l'impulsion de Berger, elle reprend goût à la scène. En 1978, elle monte de nouveau sur les planches, celles du Théâtre des Champs-Élysées (où elle auditionna 15 ans plus tôt), pour un spectacle intitulé Made in France. L'une des originalités de ce spectacle est que, hormis les duettistes travestis brésiliens Les Étoiles qui assurent un intermède (contesté) en milieu de spectacle et avec lesquels France enchaîne avec une adaptation brésilienne hanté Berger, Plus haut que moi (Maria vai com as outras), il est exclusivement composé de filles à l'orchestre, aux chœurs et à la danse.

 

 

 

 


 

Disparition de Michel Berger le 2 août 1992

Source : http://francegall.canalblog.com/

 

 

Ramatuelle, dimanche 2 août 1992. C'est une belle journée d'été. Pas trop chaude, comme on en connaît parfois dans la région. Depuis une quinzaine de jours, France Gall et Michel Berger sont en vacances dans leur bâtisse provençale. Les enfants sont à la montagne. Après avoir enregistré Double Jeu, le premier album qu'ils viennent de faire ensemble, et avant d'entamer une longue tournée, ils ressentent le besoin de se retrouver à deux.

 

 

 

 

Comme une parenthèse intime. Déjeuner léger sur la terrasse ombragée : grande salade, café, mignardises. Michel est un rien contrarié. La veille, des sangliers ont entièrement dévasté le jardin. Pour le reste, tout va bien. Il se sent même très en forme. Prêt pour la partie de tennis prévue en fin de journée contre deux amies. Le léger malaise qu'il a eu au cours d'un de ses nombreux allers-retours entre la France et les États-Unis n'est qu'un lointain souvenir. Son père, le professeur Hamburger, un chirurgien de renom, avait pourtant établi une ordonnance demandant à un confrère d'examiner son fils, qui lui paraissait présenter des troubles cardiaques. Mais Michel a préféré ranger la lettre dans un tiroir. Évitant d'en parler. L'homme est secret. Question d'éducation. Sa mère, la pianiste Annette Haas, était une femme stricte. "Souvent, se souvient Grégoire Colard, qui fut l'attaché de presse du musicien pendant seize ans, il commandait d'une voix douce, mais ferme, à France : 'On ne parle pas de ses sentiments'."18 heures. Michel se dirige vers le court pour échanger ses premières balles. Une heure plus tard, il doit interrompre la partie. Une douleur lui serre le cœur. Fatigué, il tente de se détendre dans un bain quand une nouvelle déchirure lui brûle la poitrine. Inquiétude. France appelle le médecin de garde. Quand ce dernier arrive, Michel est allongé sur le lit, apparemment plus serein. Après tout, il ne fume pas, ne boit pas, ne fait aucun excès, cela ne peut être qu'une alerte bénigne. Pourtant, récemment, il a fait cette drôle de réflexion à quelqu'un de son entourage : "Je n'ai que quarante-quatre ans mais je me sens fatigué. Je suis un vieux chanteur..." Mais pour l'heure, son coeur bat doucement dans sa poitrine. Ça va mieux. Le médecin a tout de même demandé au Samu et à SOS Médecins de se déplacer afin d'effectuer immédiatement un examen. France est à ses côtés.

Entre eux, ces dernières années, il y a eu quelques nuages. Mais la réconciliation est venue autour de leur nouvel album. "Nous avons trouvé cette manière de repartir à l'aventure", résumait le chanteur. Ces deux-là ne font qu'un, c'est sûr, et rien ni personne ne pourra jamais les diviser. 21 heures. Le visage de Michel se crispe. La douleur est plus forte. Plus violente. France Gall pense-t-elle en un éclair à la prédiction de cette voyante croisée la veille ? Elle se trouvait alors assise sur le sable d'une petite plage de Saint-Tropez. Jamais jusque-là elle n'avait souhaité connaître les visions d'une diseuse de bonne aventure. Le moment était simplement propice... La bohémienne lui a pris la main gauche, en a scruté les lignes et lui a lancé : "Vous entrez dans l'immortalité... C'est pour maintenant." Le soir, elle avait raconté l'anecdote à Michel, et ils en avaient ri ensemble. Il lui avait demandé : "Elle pensait à toi ou à moi ? Et qu'est-ce qu'on retiendra de moi ?"
Il est 21 h 30. Les rires s'envolent. Michel Berger est mort.

 

 

 


 

 

15 décembre 1997 / Pauline part rejoindre Michel

Source : http://francegall.canalblog.com/

Le 15 décembre 1997 Pauline Isabelle, après avoir lutté autant que possible contre la maladie, s'en va rejoindre son papa Michel dans le paradis blanc. Elle laisse à sa  maman France des souvenirs extraordinaires acquis au long de ces 19 années durant lesquelles elles ont eu la chance de s'aimer et où France a pu chérir cet être extra-ordinaire qu'était son enfant. France Gall décide alors de ne plus chanter et voilà 11 ans qu'elle tient parole.





 

 

 

 

 

 


 

 

 


Vidéos sur ces artistes inoubliables :

 

 

 

France Gall: Ella, elle l'a (le clip)

 

France Gall: Babacar (le clip)

 

France Gall - Viens Je t'emmène (1978) Version Stéréo HQ

 
Vidéo extraite de l'émission TV "Numéro 1 Michel Berger" du 5 novembre 1980.
Elle a été re-synchronisé en Stéréo HQ avec la bande son originale extraite de l'album 3 CD "Viens, je t'emmène" (Octobre 2008) WEA 5144.27873.2 chez Warnermusic.
Chanson pleine de tendresse et de promesses en un avenir heureux qui s'adressait à leur fille Pauline née deux ans plus tôt.
Chanson qui ne devait tragiquement pas tenir ses promesses puisque Pauline mourut en décembre 1997 à l'âge de 19 ans.

 
 

France Gall - Bébé Comme La Vie (1980) Version Stéréo HQ

 

France Gall - Résiste

Formule 1 France Gall 1984
 

FRANCE GALL " SI MAMAN SI "

 
 

Michel Berger et France Gall - Ca balance pas mal à Paris


Envoyées par claude1943
 
 

France Gall - J'ai besoin de vous

(Live, Zénith 84) Version Stéréo HQ