Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Retour à la page d'accueil

Bienvenue,

SYLVIE VARTAN

"Mes spectacles, ce sont un peu comme mes enfants. C'est ce que je préfère dans mon métier"aime à répéter Sylvie Vartan.


Sylvie, Star Internationnale!
Elle est l'artiste féminine française qui a totalisé le plus de « unes » des magazines : environ 2 000, devant Bardot et Deneuve. Elle est aussi la chanteuse française qui a attiré le plus grand nombre de spectateurs, depuis 1961 jusqu'en 2008, se produisant autant en France qu'aux É.-U., Japon, Amérique du Sud, Italie, Canada, Turquie, Allemagne, etc. Elle a été à la tête d'une entreprise de prêt-à-porter (« Créations Sylvie Vartan ») entre 1965 et 1970 et d'écoles de danse à Paris et Tokyo (« Sylvie Vartan Studios ») de 1981 à 1988.



Les années 50

Intro: "Naissance d'une Dancing Star" 

 

1944 : La Bulgarie est en guerre, tout comme le reste de l’Europe. Georges et Ilona Vartan ont quitté la capitale Sofia, pour se réfugier dans les montagnes, chez des amis à Iskretz. C’est dans ce petit village du nord ouest de Sofia que Sylvie Vartan voit le jour le 15 août 1944 en fin d’après midi.

1952 : Sylvie apprend le français sans accent en deux ans et fréquente alors l'école communale de la rue de Jussienne. Georges Vartan travaille aux halles dans une triperie et Ilona est, elle aussi contrainte de trouver un emploi pour permettre à la famille Vartan de joindre les deux bouts.

Date clés :

1950

  • Sylvie tourne dans le film bulgare "Sous le joug".

1952

  • 24 décembre : arrivée en France.

 

Les années 50-60

 


"La Maritza, c'est mon pays"

Dupuis son enfance, Sylvie ne cessera jamais de penser à son pays natal dans lequel elle a laissé des personnes qu'elle aimait de tout son coeur... Des images lui resteront à jamais dans sa tête surtout le jour de son départ pour la France parce-que son pays était à feu et à sang, elle verra ce jour-là son grand père qu'elle appelait Dedi, courir sur le quai avec un mouchoir jusqu'a ce qu'il ne puisse plus rejoindre ce train qui s'en allait au loin... C'est ce qui fait de Sylvie, une petite fille à la foi forte et fragile... Plus tard, Dedi devait la rejoindre mais le malheur voulu qu'il meurt car des médecins n'ont pas pu le soigner ou ne voulez pas.


"Deux mains, Mon père, La Maritza"

Sa mère n'a jamais trop aimé que Sylvie soit chanteuse elle disait que chanteuse n'est pas un métier, tout a commencer un après-midi son frère Eddie avait besoin d'un chanteuse pour faire un duo avec Franckie Jordan car celle qui voulait au début a refuser!! Du coup, Sylvie se retrouve à chanter Panne d'essence! Eddie pense immédiatement à sa sœur et Sylvie est ravie de sécher son cours de maths pour dépanner son frère. Plus tard, Sylvie chantera pour ces parents "Deux mains" que sa mère apprécie beaucoup, un peu avant elle fera écouter à son père la Maritza qui le fait fondre en larme par ces simples mots : la Maritza,...
Et puis viendra Mon père, une chanson dont elle a beaucoup de mal à chanter parce-que ça l'a fait penser à son père tant aimé, une émotion viendra à chaque fois qu'elle le chantera sur scène.

 

 

 

 

 

 

 

"La carrière démarre avec une Panne d'essence"


En 1960, Les Vartan retournent habiter Paris, au 117, avenue du Général Michel Bizot, et Sylvie est inscrite au Lycée Hélène-Boucher. En ce printemps 1961, Sylvie enregistre "Panne d'essence". Quelques mois plus tard, Mademoiselle Vartan signe un contrat chez RCA tout en poursuivant ses études, tant bien que mal. A un peu plus de 16 ans, elle est devenue la bête curieuse du lycée. Des journalistes l’attendent à la sortie, les récréations sont un enfer et cette notoriété soudaine est très difficile.

 

En 1962, elle passe en lever de rideau à l'Olympia où Vince Taylor est vedette et fait la connaissance, le soir de la première, d’un jeune homme très timide : Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday. Il lui a envoyé son premier télégramme d'encouragement. Sylvie tourne son premier scopitone avec la chanson « Est-ce que tu le sais ? ».

 

En 1963 , en mars, elle fait la couverture de Salut les copains et part en tournée avec Johnny Hallyday. Au mois de mai, elle s’en va en Camargue pour le tournage du film « D’où viens-tu Johnny ? » et passe son permis de conduire pendant cette période. C’est également pendant ce séjour dans le sud de la France que Johnny et Sylvie tourneront chacun un Scopitone, « Pour moi la vie va commencer » et « Twiste et chante ». Et puis le 15 juin, Johnny Hallyday fête ses 20 ans avec Sylvie et l’équipe de SLC en Camargue.

 

Johnny et Sylvie s’envolent pour Paris quelques jours plus tard, afin de participer à la fameuse Nuit de la Nation du 21 juin 1963. Aucune affiche, pas de publicité et pourtant, 150'000 fans font le déplacement sur la place de la Nation à la suite de quelques annonces sur les ondes d’Europe N°1 faites par Daniel Filipacchi. Le premier référendum de Salut les copains la classe numéro 1 des chanteuses françaises.

Du 16 janvier au 4 février 1964, Sylvie Vartan est la vedette à l’Olympia avec les Beatles et Trini Lopez. Au mois de mai, elle tourne "Patate" d'après la pièce de Marcel Achard. Elle a pour partenaires Danielle Darrieux et Jean Marais. C’est à cette époque qu’elle rencontre le réalisateur Jacques Demy, qui lui avoue l'avoir pressentie pour "Les Parapluies de Cherbourg", proposition refusée par l'agent de Sylvie sans qu'elle en eût été informée. Sylvie effectue sa première tournée mondiale. Elle chante au Japon, en Amérique du Sud (Santiago du Chili, Uruguay, Buenos Aires, etc.), en Polynésie, aux Etats-Unis, au Canada et en Europe.

"Je n'aime encore que toi"

Elle se marie avec Johnny Hallyday, dans le livre "Entre l'ombre et la lumière", ce serai le Père Zupan qui est venu exprès de Bulgarie pour les marier et c'est lui aussi qui a baptisé Sylvie! Un jour qu'elle confiera à Mercedes, son amie : "C'est étrange, tu sais, je suis follement amoureuse, et pourtant je n'ai pas l'impression que je vais finir ma vie avec lui. Le 12 avril 1965, elle épouse Johnny Hallyday à la mairie de Loconville (Oise) puis dans la petite église du village. 180 photographes et cameramen ont fait le déplacement ainsi que de nombreux admirateurs des idoles, alors que les époux auraient souhaité un mariage en toute intimité… Les amoureux partent en voyage de noces aux Canaries.






A son retour fin avril, Sylvie s’envole pour une tournée mondiale, qui la conduira jusqu’au Japon. C’est son premier voyage dans ce pays et pourtant, un million d’exemplaires de sa chanson « La plus belle pour aller danser » s’est vendu là-bas. L’accueil des Japonais est triomphal.

"La Reine de Saba"

Au mois d’octobre, elle chante devant la Reine Elizabeth II au court de la « Royal command performance » avant de partir quelques jours à Méribel avec Johnny. Sylvie est enceinte.
Collection personnelle : photo ci-contre


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


En 1966, Sylvie est enceinte et se repose. Pourtant en mars, elle présente sa première collection de prêt-à-porter au Bilboquet à Paris. Le 14 août 1966 naît un petit garçon, David Michael Benjamin, à 22 heures 45. Johnny est en tournée en Italie et sera au chevet de Sylvie le lendemain.

 

En 1967, Sylvie est classée chanteuse numéro un en Espagne et au Portugal. En avril, elle est sur la scène de l’Olympia avec Johnny Hallyday pendant un mois. Ils interprètent ensemble « Je crois qu’il me rend fou ».

Durant l’été, elle est en tournée et passe quelques vacances à Saint-Tropez avec son fils David. A son retour à Paris, elle crée sa lignede vêtements Sylvie, inaugure sa boutique avenue Victor Hugo et à la fin de l’année 1967, elle est la marraine des Jeux Olympiques de Grenoble où elle crée les uniformes des hôtesses d’accueil.

En novembre, elle part à Londres enregistrer, en une nuit, son album « Comme un garçon ».  

 

 

"Mon amie (Sylvie)"

 

Le 11 avril 1968 alors qu'elle circule sur une départementale des Yvelines à hauteur de Bois d'Arcy au volant d'une OSI, elle est percutée par une fourgonnette Peugeot 404. Sylvie est blessée au menton, au cou et a un bras cassé mais sa passagère, Mercédès, marraine de David, est tuée sur le coup et le conducteur de la 404 grièvement blessé. Elle s’en sort avec un bras cassé, mais sa meilleure amie Mercedes Calmel, y perdra la vie.

Le 20 février 1970, Johnny et Sylvie prennent leur DS et s’apprêtent à aller chanter à Besançon. Le couple est en retard et la route est verglacée... Près de Belfort, la voiture dérape et plonge dans un fossé. Johnny en sort miraculeusement indemne, mais Sylvie est couverte de sang. L'espace d'un instant, Johnny la croit morte. Elle est gravement blessée. Défigurée, elle doit alors partir aux États-Unis et s'y faire six mois opérer par l'un des meilleurs chirurgiens esthétiques du pays. Il lui rend son visage au bout de longues et multiples interventions.

 

Photo ci-contre de Johnny et Sylvie en 1971, du Site Sylvie Vartan D'Hier et D'Aujourd'hui !





Dès le mois de juin 1969, elle sera en tournée en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Maroc, au Sénégal et au Niger. C’est durant cette tournée qu’au BACCARAT CLUB de Téhéran, Sylvie Vartan et Carlos découvrent un jeune chanteur encore inconnu en France : Mike Brant.

 

 


 

Les années 70

''De drames en drames"

 

Le 20 février 1970, Sylvie est victime d'un grave accident de voiture avec Johnny alors qu'ils se rendent à un gala à Besançon, dans l’est de la France. Elle est gravement touchée au visage et passe les six mois de sa convalescence à New York. Entre deux opérations, elle prend des cours de danse avec le professeur de Barbra Streisand : Jojo Smith. En juin, Sylvie est de retour en France et entame les répétitions de son nouveau spectacle sur la scène de l’Olympia. Mais elle ne sait pas encore que malheureusement, un nouveau drame va la frapper. Son père vient d’être hospitalisé et décède dans la nuit du 17 juillet 1970. Sylvie en est très affectée.

 

 

 

 

 

 


Du 8 au 26 mai 1971 , Sylvie est en tournée au Japon. Elle en profite pour enregistrer trois chansons en japonais et reçoit trois disques d’or.

 

Du 9 au 29 mai 1972, Sylvie repart au Japon pour une grande tournée. La chanson « Caro Mozart » (musique extraite de l’œuvre de W.A. Mozart, symphonie 40) sortie en Italie est classée plusieurs semaines au hit-parade japonais et devient disque d’or. Sylvie passe l’été à Los Angeles où elle prépare son nouveau spectacle à l’Olympia pour la rentrée. Au programme : 5 heures de danse par jour pour se préparer à ce nouveau rendez-vous avec son public français. Elle en profite pour s’offrir une petite escapade à Las Vegas et y applaudit Elvis Presley sur scène.

 

 

 

 

 

 

"J'ai un problème et Te tuer d'amour"

 

En juin 1973, Sylvie enregistre en duo avec Johnny Hallyday "J'ai un problème" et "Te tuer d'amour" avant de préparer un nouveau show télé avec Maritie et Gilbert Carpentier: « Top à Sylvie et Johnny ». Après quelques galas en mai et juin, Sylvie et Johnny partent en tournée en juillet et août. Ils chantent dans près de 40 villes devant 250'000 spectateurs non seulement en France, mais également en Grèce, en Italie et en Espagne. Un disque d’or leur est remis pour la chanson « J’ai un problème », qui est numéro un de l’été. Du 1er au 15 octobre, Sylvie est en tournée au Japon et les salles affichent chaque soir complet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au mois de mars 1974, Sylvie perd l’enfant qu’elle attendait et son espoir de donner un petit frère ou une petite sœur à David s’effondre. Johnny et Sylvie déposent alors une demande d’adoption auprès de la DASS, mais celle-ci leur sera refusée à cause de leur vie trop peu stable. Sylvie part ensuite au Japon pour deux mois de tournée. A cette occasion sort là-bas le 33 tours « La Reine de Saba », album destiné au marché asiatique.

 


 

 

"Le Triomphe est à l'affiche"

 

Contre l’avis de tous, Sylvie décide de chanter sur la scène du Palais des Congrès à Paris en 1975. Alain-Philippe Malagnac la produit et du 4 octobre au 4 novembre, Sylvie est à l’affiche. Elle est la première artiste féminine à se produire sur la plus grande scène d’Europe à l’ époque (3'700 places).

Le spectacle est mis en scène par Walter Painter, qui a entre autres chorégraphié les shows d’Elvis Presley. Le plateau a coûté 3 millions de francs, Sylvie change 12 fois de tenue, 150 uniformes sont destinés aux 16 danseurs et 25 musiciens. Tout ça est du jamais vu pour une artiste française. La critique est excellente. Après 27 représentations, le 31 octobre 1975, Sylvie reçoit le 100’000ème spectateur, à qui elle dédicace une affiche.

 

Vu le succès du spectacle au Palais des Congrès de Paris l’année précédente, des prolongations sont signées et Sylvie se produit à nouveau sur la scène parisienne du 20 au 29 février. Puis elle part en tournée triomphale à travers la France du 2 au 15 mars 1976. Du 2 août au 27 novembre, elle repart en tournée dans toute la France. Le 12 décembre, Sylvie est de retour sur la scène du Palais des Congrès à Paris, pour une série de concerts privés.

Du 7 octobre au 9 novembre 1977, Sylvie est à nouveau sur la scène du Palais des Congrès pour un tout nouveau spectacle chorégraphié par Claude Thompson. Les costumes sont signés Bob Mackie et Michel Fresnay et la photo de l’affiche est du célèbre photographe Helmut Newton. Du 17 novembre au 15 décembre, Sylvie Vartan est en tournée dans toute la France. Plus de 180'000 spectateurs iront l’applaudir. Cette année-là, Sylvie achète son hôtel particulier à la Villa Montmorency à Paris.

Elle participe au Téléthon américain avec Jerry Lewis et reçoit à Rome le trophée « The Best » de la femme la plus élégante du monde en 1979. A l’automne sort l’album « Déraisonnable », qui est très vite disque d’or.

 


 

  Les années 80


"Femme sous influence"

Deux galas exceptionnels auront lieu à Orange et Béziers avec Johnny Hallyday durant cet été 1980. Puis Sylvie participe à un gala à la mairie de Los Angeles avec Franck Sinatra devant plus de 300 000 personnes lors de la cérémonie du bicentenaire de la ville de Los Angeles.

Le divorce de Sylvie et Johnny est prononcé le 4 novembre. Deux jours plus tard, Sylvie repart en tournée et sera sur les routes jusqu’ au 13 décembre.

En mars et avril 1981, Sylvie est au Japon. En effet, elle préside le Tokyo Music Festival. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre un certain Tony Scotti, producteur à Los Angeles...

De retour à Paris, elle ouvre une école de danse « Sylvie Vartan Studio » et sort son autobiographie « Si je chante », qui devient rapidement un best-seller avec plus de 100'000 exemplaires vendus. Son tube de l’été est « L’amour c’est comme une cigarette » qui est disque d’or quelques semaines après sa sortie.

Elle retourne aux Etats-Unis préparer le spectacle qu’elle a prévu de présenter là-bas. Du 9 au 11 décembre 1982, elle chante au MGM Grand Hôtel de Las Vegas, avec pour parrain le célèbre Gene Kelly.
A raison de deux shows chaque soir (le premier à 20h00 et le second à minuit), on présente Sylvie sur les affiches géantes de Sunset Boulevard à Los Angeles comme « Le plus beau cadeau de la France après la statue de la liberté ».

Elle profite de son séjour nippon en 1983 pour annoncer ses fiançailles avec Tony Scotti, qui partage sa vie depuis un peu plus d’un an.

Durant l’été, Sylvie enregistre trois duos avec Michel Sardou. Le titre "La première fois" est un des tubes de l'été. Il y a également « L’Atlantique » et « Les Balkans et la Provence », en référence à leurs origines respectives.

La première école de dans de Sylvie voit le jour. Le « Sylvie Vartan Studio » ouvre ses portes à Paris dans le 9e arrondissement, rue des Petites-Ecuries.

Dès le 10 septembre, elle entame un marathon sur la scène du Palais des Congrès à Paris avec son nouveau spectacle. Sylvie y est habillée somptueusement par Bob Mackie et Roberto Rossello. Elle restera 14 semaines à l’affiche, soit plus de 95 représentations !

C’est à Venise en 1984 que Sylvie et Tony passent leur lune de miel .

En avril, Sylvie Vartan part au Japon présenter son show du Palais des Congrès dans une grande tournée. Elle en profite pour ouvrir à Tokyo et Osaka deux studios de danse.

Le 2 juin 1984, elle dit « oui » à Tony Scotti devant familles et amis, pour leur mariage célébré dans leur nouvelle demeure de Beverly Hills, maison ayant appartenu à l’actrice américaine Rosalind Russel. Sylvie reçoit une pyramide de cristal, trophée couronnant 20 millions de disques vendus dans le monde, ce qui en fait la plus grosse vendeuse de disques chez RCA après… Elvis Presley !


En 1985, elle participe aux Oscars de la mode à Paris, où elle représente la Maison Christian Dior aux côtés de Marc Bohan. Elle participe également aux premières Victoires de la musique. Sylvie est la vedette de la campagne de lancement de Coca-Cola light au Japon où elle tourne un spot publicitaire.

Sylvie publie son "Beauty book", un livre sur la forme et la beauté, best-seller en quelques semaines. Son neveu, le célèbre acteur Michael Vartan, en a dessiné les croquis.

Au printemps 1986, le nouvel album de Sylvie ayant pour titre « Virage » sort chez RCA. Ce sera le dernier dans cette maison de disques, que Sylvie quittera quelques mois plus tard, après 25 ans de contrat.

Un nouveau 45 tours sort à la rentrée « Femme sous influence »  en 1987. Le 13 novembre, elle reçoit des mains de François Léotard, Ministre de la culture, le titre de Chevalier de l’Ordre national du Mérite pour récompenser l’ensemble de sa carrière. David, Tony et Johnny sont à ses côtés pour cet événement.

Après trois ans d’absence discographique, Sylvie nous revient avec un nouvel album "Confidanses" – premier album chez Phonogram, sa nouvelle maison de disques - et un premier single "C'est fatal" « clipé » par Lydie Callier en 1989.



 


 

  Les années 90

 

''Il pleut sur London"

 

 

Sylvie tourne le clip de "Il pleut sur London". Elle annonce son grand retour sur scène, ce sera au Palais des Sports en janvier 1991, avec le metteur en scène Alfredo Arias dans un spectacle intitulé « Je vous salue Paris ». Elle enregistre la version italienne de « C’est fatal », qui sort en 45 tours en Italie. Au mois de mai, elle est l’invitée vedette de l’émission de télévision « Champs-Elysées spécial », présentée par Michel Drucker en direct de Grenoble.

 

 

 

''Retour en enfance"


Le 5 octobre, Sylvie s’envole pour la Bulgarie. Après 40 ans d’exil et après la chute du Mur de Berlin, elle retrouve le pays de ses racines et de ses parents. Le 6 octobre, elle fait son retour sur scène et chante pour la première fois dans son pays natal. Elle est sur la scène du Palais de la Culture à Sofia (Bulgarie) devant 5000 personnes en larmes et chante pour la première fois en bulgare. Ce concert unique et le plus émouvant que Sylvie n'ait jamais présenté, fait l'objet d'une émission spéciale de Noël réalisée par Maritie et Gilbert pour Antenne 2 et d'un reportage du magazine d’information de Antenne 2 "Envoyé spécial". Le fidèle Eddie, frère de Sylvie, est du voyage avec Tony. David et son épouse Estelle sont également présents au concert à Sofia et durant le voyage de Sylvie au pays de son enfance. A la suite de ce voyage, complètement bouleversée d’avoir retrouvé son pays natal à genou, aussi pauvre que lorsqu’elle l’a quitté en 1952, elle décide de fonder avec son frère une association pour venir en aide aux Bulgares. L’Association Sylvie Vartan pour la Bulgarie verra le jour en 1992.

 

 

 

''Je vous salue Paris et Tes tendres années"

 

En janvier 1991, elle présente son nouveau show "Je vous salue Paris", en pleine guerre du Golfe, pendant 3 semaines au Palais des Sports dans un décor représentant un hangar désaffecté. Malheureusement, le spectacle sera écourté et au lieu des 5 semaines prévues, elle n’en fera que trois à Paris. La tournée est également annulée.

Du 18 au 20 juin 1993, Sylvie chante « Tes tendres années » a capella 3 soirs devant 60'000 personnes au Parc des Princes pour les 50 ans de Johnny Hallyday. En duo avec Johnny, elle reprend ensuite « Le Feu » et « Je veux te graver dans ma vie ». Un instant mythique et inoubliable…En septembre, la chanson « Tes tendres années » est classée parmi les meilleures ventes de disques en France.

 

En 1994, elle fête ses 10 ans de mariage avec Tony Scotti au restaurant la Maison Blanche à Paris. Elle tourne ensuite une émission spéciale « Sylvie sa vie » pour Canal+. En mai 1995, Sylvie est l’heureuse grand-mère d’une petite Ilona, fille de David et Estelle. Ce prénom est celui de la mère de Sylvie et c’est en son honneur qu’il a été choisi. Le spectacle du Casino de Paris est édité en vidéo et en CD au mois d’octobre et en décembre, RCA-BMG sort l’intégrale studio de toutes les chansons de Sylvie de 1961 à 1986. 500 chansons qui feront le bonheur de ses admirateurs, sur 21 CD. L’album « Toutes les femmes ont un secret » sort au début du mois de septembre 1996 avec des compositions de Yves Simon, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Jean-Louis Murat et Marc Morgan notamment. Sylvie a écrit deux titres. Un mois après sa sortie, 70'000 copies sont déjà vendues. Un clip tourné à Los Angeles sur le ponton de Malibu par Lydie Callier illustre le premier extrait de cet album "Je n'aime encore que toi". Le 13 septembre 1997, Ilona a une petite sœur. La petite Emma voit le jour et Sylvie est grand-mère pour la seconde fois.

 

 

''P’tit bateau, Les yeux d’Emma, Darina"

 

Trois chansons commandées par Sylvie, la première pour Ilona (sa petite-fille et fille de David et Estelle), la deuxième pour Emma (fille de David et de Estelle) et la dernière pour son adorable fille Darina qui signifie en français Cadeaux de Dieu ! Pour Elles, elle enregistre deux albums de comptines traditionnelles en 97 et 98.Mais l'adoption de Darina mettra longtemps, c'est depuis ce jour où, à l'occasion d'un arbre de Noël organisé pour David, elle avait convié les enfants d'un orphelinat. Une fillette s'était agrippée à Sylvie au moment de la quitter. Sylvie aurait voulu la garder auprès d'elle et l'idée de l'adoption a commencé à germer dans son esprit. Enfin, un jour d'octobre 1997, Sylvie reçoit un coup de fil de Bulgarie : une fillette venait de naître et l'attendait. C'est finalement le 21 mai 1998 que Darina entrera dans la famille. Sylvie lui consacrera d'ailleurs une chanson sur l'album "Sensible".

Le 21 mai 1998, Sylvie et Tony accueillent Darina (7 mois), la petite fille d’origine bulgare que le couple vient d'adopter. Durant l'été, Sylvie enregistre deux nouveaux albums et prépare son grand show télévisé. En octobre, son nouvel album « Sensible » sort, avec des chansons de David Hallyday, Didier Barbelivien, Jay Alansky, Marc Lavoine, Michel Mallory, etc.

''Tour de siècle 99"

Des mains de Jacques Chirac, Président de la République, elle reçoit la légion d’honneur. Son mari et sa fillette l’accompagnent au Palais de l’Elysée. Tout l'été 1999, elle prépare activement à Los Angeles son grand show de la rentrée : « Tour de siècle », qui est destiné à marquer le passage à l’an 2000 en se remémorant les mélodies du passé et du présent, retraçant un siècle de chansons. Le jour de la dernière représentation, Sylvie est très émue car dans la salle, on entend une voix d’enfant qui crie « Maman ». Darina a un peu plus de deux ans et elle est venue applaudir sa maman avec Ilona (4ans) et Emma (2 ans), les enfants de David et Estelle.




  Les années 2000


''Mausolée pour une garce"


En 2001, après un rapide passage au Festival de Cannes, Sylvie s’envole pour Lisbonne afin d’y tourner son premier téléfilm pour France 3 : «Mausolée pour une garce » d’après le roman de Frédéric Dard et réalisé par Arnaud Sélignac. Elle a pour partenaires Francis Huster et Jacques Weber. Malheureusement, pendant le tournage, le sort frappe Sylvie en plein cœur puisque son cher frère Eddie décède le 19 juin 2001 d’une hémorragie cérébrale. Elle a à peine le temps de reprendre l’avion pour Paris et de l’embrasser une dernière fois. Les obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité à Loconville, là où Sylvie et Johnny se sont mariés et là où repose déjà Georges Vartan et d’autres membres de la famille. Néné, la maman de Sylvie est très affectée par le décès de son fils. Année 2002 relativement calme du point de vue artistique. Début juillet, elle préside seule l'Assemblée générale de son association pour la Bulgarie dans les locaux de l’Ambassade de Bulgarie à Paris. Cette année marque les 10 ans d’existence de cette association, sans Eddie qui était pourtant le Vice Président de l’ASVB.

 

''Entre l'ombre et la lumière"

Dans la foulée, elle annonce tous ses projets : un nouvel album pour 2003, un grand show au Palais des Congrès à Paris en septembre 2004 ainsi qu'une exposition de ses robes de scène au profit de son association.

Inspirée par ses petits carnets retrouvés tout au fond des tiroirs, Sylvie s’est mise à écrire quelques mois auparavant. Au début du mois d’avril 2004 sortent ses mémoires intitulées « Entre l’ombre et la lumière » qui s’arrachent en quelques semaines seulement, à 150'000 d'exemplaires. Le musée Galliera consacre une grande rétrospective des robes de Sylvie à partir du mois d'octobre « Revue de mode ». 

 

Sylvie s’envole pour la Bulgarie, où son autobiographie est publiée en bulgare. Elle en profite pour retrouver avec beaucoup d’émotion son village natal Iskretz. L’accueil chaleureux que lui réserve la population locale la touche beaucoup. « J’ai vécu assez pour voir une vedette mondiale ! » s’exclame une vieille femme. Le président bulgare Gueorgui Parvanov décore Sylvie pour ses activités humanitaires en Bulgarie. Le 15 mars 2005, Sylvie est nommée ambassadeur de cœur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par Philippe Douste-Blazy au Ministère de la Santé à Paris pour ses action humanitaires. Elle reçoit la statuette bleue, symbole de l’OMS et déclare, très émue : « C'est avec un sentiment de fierté que j'accepte cette distinction car l'OMS intervient dans le monde entier pour l'enfance défavorisée, même si, et chacun le sait, les enfants souffrent aussi chez nous, en France ».




 

 

''Sylvie à nouveau dans le chagrin"

 

En février 2006, Sylvie quitte Los Angeles et passe quelques jours de vacances à Crans-Montana (Suisse) en famille. Elle ne peut guère s’ attarder et doit retourner en Californie très rapidement, afin d’être au chevet de sa maman, âgée de 92 ans toujours très malade. En 2007, Sylvie toujours retenue à Los Angeles en raison de la santé préoccupante de sa maman en ce premier semestre de l'année en profite pour réenregistrer des reprises des succès de sixties pour un nouvel album qui s'appelera "Nouvelle vague". Fin juin, Ilona, la maman de Sylvie s'éteint…

 

 

Afin dit-elle "de ne pas sombrer", Sylvie annonce son grand retour sur la scène du Palais des Congrès de Paris en février 2008. Elle président en novembre l'assemblée générale de son association et s'affaire à la préparation de son nouveau spectacle dès le mois de décembre. Elle passe les Fêtes de fin d'année à Gstaad en Suisse avec toute sa famille.

 

 

Le 17 janvier 2008, le fidèle ami Carlos décède à 64 ans d'un cancer. Sylvie en est très affectée et lui rend hommage dans son spectacle en reprenant 2'35 de bonheur, leur célèbre duo. A l’issue d’une enquête, Sylvie Vartan a été désignée par un jury populaire pour recevoir le Trophée Marianne 2008. Le 13 juin, Sylvie est la marraine du Salon du Timbre pour son inauguration. L’événement a lieu au Parc Floral de Paris à Vincennes en sa présence. Un timbre à son effigie lui est offert. Le 27 juin, Frédéric Botton meurt. Ce compositeur a notamment écrit pour Joséphine Baker, Barbara, France Gall mais aussi "Rupture" pour Sylvie. 

 

 

Comme de coutume en début d’année, la promotion 2009 de la légion d’honneur est publiée. Sylvie est promue Grand Officier de la légion d’honneur. En février, Sylvie est à Paris pour enregistrer son nouvel album. L’album comprendra une douzaine de titres et 2 reprises. Le 14 Septembre 2009, le nouvel album de Sylvie intitulée ''Toutes Peines Confondues'' voit le jour. Sylvie donne une vant première le 11 septembre à Vincennes, puis à l'Olympia du 18 au 20 septembre, on la voit aux coté de JOHNNY pour un duo ''L'Hymne à l'amour''. Mika et également d'autres artistes seront présents dans la salle.







 


 

 "Mettez dans un shaker un grand piano noir et quelques choeur''


D'Olympia en Palais des Congrès ou Palais des Sports, de la France à au Japon, des Etats-Unis à l'Italie et autres pays du Monde, Sylvie Vartan a offert à son public fidèle à tout jamais au fil des années de merveilleux et somptueux spectacles. On peut dire que c'est devenu une Grande Dame de la Chanson Française !

 

"La vie c'est du cinéma"

Dupuis que Sylvie a joué dans un film bulgare "Sous le joung'', elle rêve de devenir actrice. Elle aurait du jouer dans "Les Parapluies de Chesbourg", "Pierrot le Fou'' mais Johnny Stark a refusé sans lui en parler. En août 93, Sylvie tourne "L'Ange noir", un film de Jean-Claude Brisseau. 


"Moi je danse"

Icône des années soixante, star des soixante-dix, elle est devenue « culte », s'élevant au fil du temps au rare statut de légende vivante aussi bien en France qu'un peu partout à travers le monde. Pour preuve, son autobiographie sortie en 2004 qui fut écoulée à plus de 250 000 exemplaires. Consécration suprême pour ses 60 ans, le musée Galliera à Paris lui a consacré une exposition de près de six mois.



 

 

 

 

 

CREDITS PHOTOS :

Collection personnelle Sylvie Vartan et Sheila

Forum de Bernard

Site Sylvie Vartan D'Hier et D'Aujourd'hui ...

 


Retour à la page d'accueil